Plongez dans votre propre monde, et incarnez un Humain, un Vampire, un Loup-Garou ou un Métamorphe... [Hentaï/Yuri/Yaoi soft accepté][NC-15]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Elena Winters [Validée avec un Immense "V"]

Aller en bas 
AuteurMessage
Elena Winters

Elena Winters

Nombre de messages : 33
Age : 29
Date d'inscription : 29/09/2009

Elena Winters [Validée avec un Immense "V"] Empty
MessageSujet: Elena Winters [Validée avec un Immense "V"]   Elena Winters [Validée avec un Immense "V"] EmptyMer 30 Sep - 21:03

Nom : Winters

Prénom : Elena

Surnom : Lena ou Len

Age : 17 ans

Pays/Ville de résidence : Etat Unis / Great Falls, Comté de Fairfax en Virginie.

Race : Humaine

Description Physique : Elena est une jeune fille de taille moyenne arborant une silhouette élancée et svelte. Toutefois, malgré son petit gabarit et son apparente finesse, elle présente aux regards de tous des courbes harmonieuses et merveilleusement proportionnées. Sans être sulfureuses, ses formes sont cela dit parfaitement attrayantes. Un corps féminin parfaitement sculptée sans qu’elle ne l’entretienne réellement et qu’elle sait mettre joliment en valeur. Niveau vestimentaire justement, elle n’est pas très compliquée et un rien l’habille. Elle reste généralement assez simple, favorisant les jeans et petits tee-shirts aux décolletés suggérant plus que ne dévoilant réellement.

Son visage est doux et détient des traits délicats reflétant une certaine fragilité. Des traits qui ont la particularité d’être très expressifs. Son charmant minois est encadré par une longue chevelure brune, assez sombre, fine et raide, qui retombe en une cascade soyeuse sur ses épaules, s’achevant en dessous de ses côtes.
Elle a également hérité de deux magnifiques yeux en amandes qui affichant des iris noisette et pailleté d’or. Excessivement profonds, l’on croit souvent pouvoir si perdre tant ils sont lumineux et expressifs. Il y règne une douceur et une gentillesse presque palpable… ainsi qu’une petite touche de mélancolie pour ceux qui savent regarder sans s’arrêter aux simples apparences. Ourlées de longs cils recourbés, ses prunelles sont animées d’une lueur assez fascinante qui pourrait aisément happer les moins avertis. Une réalité dont elle est loin d’avoir conscience évidemment. Néanmoins, il va sans dire qu’il s’agit de l’un de ses atouts physique majeur.

Son nez est petit, très mignon et très légèrement retroussé, ses lèvres sont fines et remarquablement bien dessinées. Il n’est d’ailleurs pas rare de les voir s’étirer un sourire angélique et communicatif, dévoilant ainsi une dentition parfaite.
Un maquillage discret procure également à sa bouche une jolie couleur vermeille même si, là encore, la belle favorise la simplicité et n’abuse pas d’artifices, quelque en soit le genre.


Caractère : Elena est une jeune fille assez facile à vivre qu’il est difficile de ne pas apprécier. Disons que ces quelques défauts ne suffisent pas à entacher la liste de ses qualités. D’un naturel relativement posé c’est une personne réfléchis et généreuse qui n’est pourtant pas dénué de caractère. Déterminée, lorsqu’elle à une idée en tête il est assez ardu de la lui faire abandonner et elle n’hésite généralement pas à dire ce qu’elle pense sans y aller par quatre chemin. Cela dit, elle n’est pas dénuée de tact pour autant et parvint souvent à faire admettre les choses aux autres avec un certain doigté. Elle met cependant un point d’honneur à ne pas tomber dans l’hypocrisie, ne ressentant pas forcément le besoin d’être aimé de tous sans exception. Disons qu’elle tient à se faire accepter pour ce qu’elle est sans avoir à jouer des pieds et des mains et sans avoir à user de supercheries.

Pourtant n’allez pas croire que sa volonté et son opiniâtreté font d’elle un être obtus et totalement hermétique aux suggestions et nouveauté. Au contraire, elle s’avère relativement ouverte d’esprit. Elle tente de ne pas juger trop vite autrui et s’évertue toujours à leur donner une deuxième chance. Il faut dire que, sans tout pardonner, elle n’est excessivement rancunière. Ce qui ne justifie pas tous les mauvais tours car sa patience à tout de même des limites.
Ainsi, la demoiselle tâche de prendre le temps de connaître les gens, d’être toujours à l’écoute et de rester très attentive aux choses et aux personnes qui l’entourent avant de rendre son verdict. Une façon de procéder qui la rend très observatrice. Elle peut d’ailleurs se vanter de savoir assez vite cerner les autres. Oui, il ne lui faut généralement pas longtemps pour déterminer si une personne est ou non fréquentable. Cela dit, même si son instinct est assez développé, elle a tendance à ne pas se fier uniquement à lui et à faire fonctionner sa tête… parfois trop sans doute.

De plus, elle se plaît à observer, voir à sonder les autres avant de les approcher, ce qui n’a rien à voir avec une possible timidité. Car si la belle n’est pas non plus extravertie, elle ne redoute pas d’adresser la parole aux inconnus, ne se sentant pas particulièrement mal à l’aise dans ces conditions. Cependant, elle favorise la discrétion, n’aimant pas se faire remarquer ce qui la retient parfois dans son désir de faire connaissance. Il faut dire qu’il s’agit d’une personne ouverte et qui, globalement, aime le contact humain. On pourrait donc affirmer sans se tromper qu’Elena est quelqu’un de sociable… du moins elle l’était avant l’incident.

Depuis la perte de ses parents, il est vrai qu’elle a quelque peu perdu sa motivation à tisser des liens, ainsi que cet humour et cette joie de vivre communicative qui lui étaient propres. Le drame l’a conduit à se renfermer quelque peu sur elle-même même si elle lutte contre son chagrin, s’attelant à ne plus broyer du noir en permanence. Ce en quoi l’aide énormément la présence rassurante de Stefan. Par conséquent, même si elle n’est plus aussi pétillante et dynamique qu’autrefois elle redresse peu à peu la barre, sortant progressivement la tête hors de l’eau. Un phénomène qu’elle cache au maximum, au même titre que sa détresse.

Il faut dire qu’elle n’est pour sa part pas vraiment du genre à se confier facilement, préférant tout garder pour elle, dans le but de préserver les autres. Loin d’être pleurnicheuse et geignarde, elle endure les choses sans vraiment se plaindre, anxieuse à l’idée de perdre ses amis par excès de morosité. C’est pourquoi, elle se démène pour aller mieux ou tout du moins le leur faire croire. Résultat, son sourire est assez fréquent quoi que pas toujours profondément sincère.
Elle ne s’autorise pas à afficher trop ouvertement sa faiblesse, consciente que la tolérance des autres reste assez aléatoire et qu’eux ont déjà oublié l’accident. Elle a conscience qu’ils s’attendent tous à ce qu’elle aille mieux et ne tient donc pas à les décevoir. En outre, elle espère ainsi pouvoir tourner plus facilement la page et se ment quelque peu à elle-même par la même occasion.

En réalité, elle est assez exigeante envers elle, ce qui est plutôt paradoxale au vu de la tolérance qu’elle réserve aux autres. Elle s’efforce donc de retrouver son dynamisme d’autrefois et plus globalement son existence d’autrefois. Néanmoins, elle a pleinement conscience d’avoir un peu changé, d’être devenue un peu plus solitaire. Disons que ce genre d’événement vous fait forcément vous sentir un peu plus isolée. Toutefois cette solitude morale lui pèse et elle ne s’en sent pleinement libérée qu’en compagnie de Stefan et de sa meilleure amie, Libby. Ce n’est pas qu’elle n’apprécie pas la tranquillité, au contraire depuis la tragédie ayant frappé les Winters l’agitation ne lui sied plus vraiment cependant la solitude et le silence l’oppressent assez rapidement, lui laissant probablement trop d’occasions de cogiter.

Elena est également devenue une personne indépendante. Disons que l’absence de l’autorité parentale, de la déchéance de son frère et de son vécu douloureux, la demoiselle est devenue particulièrement débrouillarde. Oh, elle n’estime pas pour autant n’avoir besoin de personne mais est pleinement lucide sur ses capacités à gérer les choses seule sans l’aide de personne. Son sens aigu des responsabilités, l’a en outre rendue particulièrement maternelle envers son frère qu’elle tente de préserver de son mieux… mais sans grand succès. Elle souffre d’ailleurs de la manière dont il s’est replié sur lui-même et de son acharnement à la repousser.

Assez simple et naturelle, pas le genre à se prendre la tête pour un oui ou pour un non, la demoiselle est tout sauf superficielle. Si elle est parfois coquette et féminine, elle ne cherche pas à se rendre intéressante et c’est d’ailleurs ce qui plait chez elle. Douce et tranquille, elle est considérée comme une personne fiable et de confiance. Loin d’être extravagantes c’est une jeune fille assez réservée qui pourrait être qualifiée de sage. Il faut admettre qu’elle a pas mal de principes et qu’elle s’y tient.

La demoiselle n’est pas non plus le genre de personne à se bercer d’illusions, n’hésitant pas à se jeter dans la vérité, quitte à en sortir meurtris même si elle détient tout de même un petit côté rêveur qui ne la rend, cela dit, pas moins rationnelle. Elle l’est d’ailleurs un peu trop par moments. Disons que son existence manque quelque peu de passion et peu s’avérer un peu trop tranquille et routinière, cela dit pour l’heure ça la rassure et la réconforte aussi ne s’en plaint-elle pas. Il en va de même pour son instinct qu’elle a généralement peur de suivre aveuglément, préférant alors s’appuyer sur la raison. Ce qui pourrait certainement s’expliquer par un léger manque de confiance en elle qui ne se traduit que très rarement dans ses actes. Disons qu’elle n’a pas la plus haute opinion d’elle-même, s’estimant quelconque sans pour autant se maudire ou hésiter devant le moindre choix.

Elena est très éprise de Stefan qui l’a soutenu dans des moments difficile. Elle se sent en phase avec elle-même et sait que tous deux sont sur la même longueur d’onde. Elle a une totale confiance en lui et ne se doute pas une seconde du lourd secret qu’il lui cache.

Avatar : Nina Dobrev

Comment avez-vous connu le forum ? Toujours la même rengaine. X__x

PNJ :

Jérémy Winters
Elena Winters [Validée avec un Immense "V"] Img-1959500cci2
Adolescent de quinze ans, il vit une période des plus troublée. Il souffre terriblement de l’absence de ses parents mais aussi de leur autorité. Refusant de s’ouvrir, il refuse le soutient de sa sœur ou de sa tante et s’enfonce dans un gouffre duquel il est difficile de revenir. Touchant à la drogue, il en deal aussi parfois et a de très mauvaises fréquentations. Toutefois, il apprécie Stefan, conscient de l’effet positif qu’il a sur sa sœur, même s’il se garde bien de le dire. Au fond de lui, c’est un garçon doux, sensible et drôle même s’il devient de plus en plus difficile de le croire.

Mike Sanchez
Elena Winters [Validée avec un Immense "V"] Img-2000465wmxw
Mike est un jeune garçon de dix huit ans, engagé dans l’équipe de football. Ami d’enfance d’Elena, il est éprit d’elle depuis un bon moment et lui est très fidèle. Il veut par-dessus tout la protéger et souhaite profondément qu’elle soit heureuse. Il garde espoir entre un futur pour eux deux malgré sa relation avec Stefan qu’il garde à l’œil.

Libby Kissman
Elena Winters [Validée avec un Immense "V"] Img-200159oj7tp
C’est la meilleure amie d’Elena. Toute deux ce connaissent depuis l’école primaire et entretienne un lien très fort. Libby a des sentiments pour Mike mais ne le lui a jamais avoué, bien consciente que celui-ci n’a d’yeux que pour son amie, à qui elle ne tient pourtant pas rigueur. Elle trouve Stefan très attirant quoi qu’assez bizarre et se méfie de lui-même si elle se garde bien de le dire à Elena.

Jena Coopers
Elena Winters [Validée avec un Immense "V"] Img-200342t59ea
Une petite bonne femme de vingt-quatre ans drôle et serviable qui a décidé de prendre l’éducation de Jeremy et d’Elena en main. Elle ne se sent pas à la hauteur mais fait tout son possible pour eux. Toutefois sa jeunesse ne l’aide pas à se montrer aussi sévère qu’elle le devrait. Elle a une grande complicité avec Elena mais Jeremy en revanche refuse de s’ouvrir à elle.

Caroline Norton
Elena Winters [Validée avec un Immense "V"] Img-195814u9vji
Caroline est une amie d'Elena qui est à l'opposé totale de cette dernière. Arrogante, provocante et assez superficielle, elle craque totalement pour Stefan même si elle le juge trop réservé, elle qui a toujours eut une préférence pour les mauvais garçons. Elle jalouse furieusement Elena, se sentant en constante compétition avec elle. Précieuse et maniérée, cette fille unique de bonne famille est extrêmement bavarde et un tantinet égocentrique.


Dernière édition par Elena Winters le Mer 30 Sep - 21:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Winters

Elena Winters

Nombre de messages : 33
Age : 29
Date d'inscription : 29/09/2009

Elena Winters [Validée avec un Immense "V"] Empty
MessageSujet: Re: Elena Winters [Validée avec un Immense "V"]   Elena Winters [Validée avec un Immense "V"] EmptyMer 30 Sep - 21:04

Histoire : Elena est née dans la charmante petite ville de Great Falls, à la clinique locale. Fille aînée de Gregory Winters et de Judith Cooper, elle fut accueillie dans une effusion de joie. Ses parents formaient un couple modèle. Tout leur réussissait ! Ils étaient heureux, vivaient aisément de leurs travails respectifs et préservaient leur idylle depuis quatre ans maintenant.
Diplômés de la même université, ils s’y étaient rencontrés et aimés. Ils s’étaient ensuite installés dans la ville natale de l’heureux papa, s’étaient mariés et venaient donc de fonder une véritable famille avec l’arrivée du nourrisson. Une vie à priori parfaite. Ce que ne vint pas démentir le bébé particulièrement calme et adorable dont le sourire faisait craquer parents et amis. Tout ce passait à merveille. L’enfant parla et marcha très tôt et semblait très curieuse de tout, faisant la fierté de ses géniteurs. Aucune ombre ne se dressait sur le tableau, aucun nuage au dessus de leur tête.

Deux ans après sa naissance, Gregory et Judith lui offrirent un petit frère qu’ils appelèrent Jérémy. C’était un bébé très mignon mais très turbulent et très bruyant qui ne mit pas plus de trois ans à susciter l’agacement de sa grande sœur. Malgré tout l’amour qu’elle lui portait, elle ne supportait pas toujours de devoir partager ainsi l’affection de ses parents si précieux. Il faut dire qu’il réclamait beaucoup de patience et d’attention.
Entre temps, la fillette était évidement entrée à l’école et appréciait beaucoup, se sentant très fière de ramener de bonnes notes. Elle se fit immédiatement des amies mais aucune avec qui elle ne s’entende mieux qu’avec Libby et Claire, deux fillette du même âge qu’elle qui l’aidaient à vaincre sa timidité.

La vie était donc tout ce qu’il y a de plus normale, sans histoire. Le frère et la sœur se disputaient souvent mais s’adoraient au fond. D’ailleurs, Jérémy semblait très dépendant de sa grande sœur même si cette dernière n’était pas toujours très tendre avec lui. Leurs parents n’intervenaient pas vraiment, les couvant d’un regard attendri. A leurs yeux, c’était les parents parfaits et cette petite famille était unie par des liens très forts.
La petite fille s’attacha aussi à un garçon prénommé Mike qui devint rapidement un ami fidèle après que ses parents aient emménagé dans la même rue.

Elena entra finalement au collège, non sans fierté, ravie à l’idée de n’avoir plus son petit frère dans la même école qu’elle. Libby et elle se retrouvèrent séparées et ne tardèrent pas à s’éloigner, chacun se faisant d’autres relations. Une dispute idiote finit de les séparer complètement. Claire, en revanche, restait très proche de la pré-adolescente, au même titre que Mike.
Quoi qu’il en soit, elle vécut trois années de collégienne tout ce qu’il y a de plus normale, avec les amourettes qui vont avec. Toutefois, Claire quitta subitement la Virginie pour aller vivre en Allemagne où son père avait trouvé un poste à responsabilités. Ce fut pour l’adolescente un profond déchirement qui la rendit difficile à vivre pour ses proches pendant près de deux mois.

Puis, le temps effaça la douleur de cette perte. Elle trouva une « nouvelle meilleure amie » en la personne d’Estelle, une jeune fille réservée et très gentille qui était éprise du même lycéen qu’elle. Un de leur rare point commun d’ailleurs…
En parallèle, Jérémy avait grandi et leurs rapports étaient devenus nettement moins conflictuels. Ils étaient bien plus proches, bien plus complices, à la grande satisfaction de leurs parents. Il n’y avait d’ailleurs pas que leur relation qui ait évolué, il y avait aussi celle qu’elle entretenait avec Mike. Ils étaient de plus en plus proches tant et si bien qu’elle s’interrogea sur ses sentiments pour lui, à présent qu’ils étaient en âge de deviner jusqu’où pouvait aller une amitié entre fille et garçon.

Vers la fin du collège, elle et Libby échangèrent à nouveau quelques phrases et leur ancienne complicité sembla revenir d’instinct. Estelle, Libby et Elena devinrent rapidement inséparables même s’il semblait clair que cette première se sentait de trop au sein du trio. Dans le même temps, les deux dernières entrèrent dans l’équipe de pom-pom girls, souhaitant encourager Mike, avec qui elles étaient très complices et qui était entré pour sa part dans l’équipe de football américain de l'école.

Au collège succéda le lycée. Ce fut aussi à ce moment là qu’Elena subit son premier traumatisme. Estelle se suicida sans raison apparente et ce fut elle qui trouva le corps. Evidemment, elle eut droit au défilement de psychologues en tout genre… Ce fut une rude épreuve pour la jeune fille qui parvint à retrouver un semblant de normalité grâce à sa famille et à son amie avec qui elle était plus soudée que jamais. Un an passa puis deux, lui permettant de se remettre et d’oublier… ou d’essayer.
Encouragée par Libby, elle sorti également avec un garçon prénommé Bryan mais avec qui ça ne dura pas… d’autant que Mike semblait trouver toujours plus de prétextes pour qu’elle quitte le malheureux. Ce qu’elle fit donc sans réel regret.
Pour continuer dans le registre de ses amours et suite à la demande de Mike, elle décida de leur donner une chance et ils devinrent ainsi un couple. Elena supposait qu’elle lui devait au moins d’essayer toutefois si ce n’était pas un désastre ce n’était pas non plus une franche réussite. Elle se sentait nettement moins à l’aise dans son rôle de petite amie que dans son rôle de meilleure amie. Néanmoins, elle ne savait pas comment rompre sans le blesser et sans briser les liens profonds qui les unissaient.

C’est au cours de la même période qu’il débarqua. Elle ne l’avait jamais vu avant ça… elle en était persuadée, certaine qu’il n’était pas le genre de personne que l’on oublie facilement.
C’était un jeune homme au physique plus que délectable, au visage d’ange et regard poignant. Un regard dont elle ne se lassait pas et qui la subjugua dès la première fois. Il y avait au fond de ses yeux une lueur vaguement tourmentée qui l’attira comme un aimant.
Il arriva un matin, avec cet air relativement troublé qu’elle apprendrait très vite à connaître et à aimer : Stefan Whitehorth, nouvel élève du lycée.
Intimidée, elle ne se risqua pas à lui adresser la parole, se contentant de le regarder du coin de l’œil, plus intéressée par lui que par les cours, il va sans dire. D’ailleurs, elle était avec Mike et ne pouvait s’autoriser à rêvasser à un autre !

Finalement, c’est lui qui fit le premier pas lors d’une soirée organisée par Caroline, une « amie » d’Elena. Il avait besoin d’un renseignement… mais cette discussion qui aurait du être très brève s’éternisa toute la soirée durant, au plus grand ravissement de la jeune fille et à la grande consternation de son petit ami.
Très vite, la demoiselle fut intriguée par ce jeune homme aux yeux hypnotiques et qui semblaient si mystérieux mais si nostalgique aussi. Il paraissait tellement triste lorsqu’il croyait que personne ne pouvait le voir… d’ailleurs il avait vraiment l’air très seul et cela lui faisait de la peine. A vrai dire, il lui donnait envie de le protéger, aussi cocasse que ça puisse sembler.
Celui-ci en revanche, semblait l’éviter avec un certain zèle… ce qui était assez frustrant. Pourtant, elle devinait sans peine qu’un lien déjà très puissant existait entre eux, c’était si perceptible lorsque leurs regards se croisaient ! D’ailleurs Mike n’était pas dupe et maudissait avec ferveur le nouveau venu même si Elena riait chaque fois qu’il l’accusait d’être trop intéressée par lui.
Pour elle, tout ça devenait de plus en plus complexe surtout que Libby semblait entretenir des sentiments dépassant l’amitié vis-à-vis de Mike.

Toutefois ce petit monde si futile digne des feux de l’amour vola en éclat une après-midi de mars. Elena et ses parents étaient partie rendre visite à de la famille, Jérémy ayant dédaigné cette sortie au profit de ses amis, lorsque l’univers de la belle s’écroula sous ses pieds. C’était le printemps pourtant il régnait sur la route un brouillard très dense digne des plus grands films d’horreur. Il semblait sortit de nulle part… Et soudain la voiture heurta quelque chose, freina brusquement, fit une embardée suivie plusieurs tonneaux. Des hurlements déchirants retentirent… puis ce fut le néant…
Lorsqu’elle rouvrit les yeux, de l’eau s’était infiltrée partout autour d’elle, lui arrivant déjà jusqu’au menton. Prise de panique, elle se débattit, essaya de sortir pendant de longue minute, convaincue que sa vie allait prendre fin ici et maintenant. Elle était en complète panique et sa vision, brouillée par le vilain coup qu’elle avait reçu à la tête, n’arrangeait rien.
Mais c’est alors qu’elle sentait les ténèbres de l’inconscience la happer de nouveau qu’elle crut l’apercevoir… Stefan… ce qui lui fit croire qu’elle hallucinait totalement…
Ensuite, il y eut un bruit de craquement et la portière céda, se détachant miraculeusement du reste du véhicule… Perdu dans un flou infini, son corps agit tout seul, remontant péniblement à la surface. Puis… elle hurla, appelant ses parents avec la force du désespoir. Ne les voyant pas, elle plongea pour retrouver la voiture mais n’y parvint pas, le souffle lui manquant.
Hébétée, terrifiée et en état de choc, elle resta inerte dans l’eau, se maintenant à la surface sans vraiment en avoir conscience, le regard perdu dans les méandre de la détresse et de l'incompréhension.

Bientôt elle sentit des mains l’attraper et la sortir de l’eau. La suite se déroula comme dans un rêve. On l’amena à l’hôpital. Elle n’avait aucune blessure. D’après les médecins s’était une miraculée. Mais elle… elle se sentait déjà morte. Plus tard, Jérémy se précipita à son chevet, lui permettant de sortir de son état léthargique. Blottis l’un contre l’autre, ils purent pleurer tout leur saoul car la nouvelle était tombée comme un couperet : la police avait pu repêcher le véhicule. Les corps étaient encore à l’intérieur. Morts sur le coup. Ils n’avaient pas souffert… On ne pouvait pas en dire autant des deux orphelins…

Ce fut la période la plus pénible et la plus longue de toute la vie d’Elena. On lui posait des questions et tout le monde s’inquiétait pour elle, lui demandant comment elle allait. Et bien, elle allait mal. Elle était même au fond du gouffre, culpabilisant, songeant qu’elle aurait du mourir avec eux. Tout cela la ramenait également à la mort d’Estelle et alors elle se maudissait, ayant l’impression d’attirer la mort elle-même.
Il y avait tant de choses à faire, tant de papier à remplir, tant de détails dont il fallait impérativement s’occuper ! Leur tante Jena vint aussitôt à leur rescousse. Un petit brin de femme de vingt quatre ans serviable qui refusait de laisser ses deux malheureux abandonnés à eux-mêmes. Elle se chargea de tout ou presque, préservant au mieux la survivante et son frère.

Peu désireuse de les perturber d’avantage, elle emménagea chez eux et ils vécurent ainsi dans le brouillard pendant près de deux semaines. Des gens sans le moindre intérêt s’enchainaient sous les yeux d’Elena. Elle rompit avec Mike sans le moindre scrupule et il sembla comprendre et admettre ses raisons. Lui et Libby disait qu’elle avait juste besoin de temps et que tout irait mieux bientôt. Elle ne les croyait pas.
La jeune fille se sentait si seule, si désemparée. Puis… Stefan aussi vint lui apporter son soutien. C’était réconfortant. Ça n’arrangeait rien mais ça lui faisait du bien le temps que ça durait… avant que le chagrin la rattrape lorsqu’il disparaissait toujours aussi rapidement, aussi bizarrement qu’il était apparut. Elle se risqua un jour à lui dire qu’elle l’avait vu sur les lieux de l’accident mais son manque de réaction la fit conclure à un délire pur et simple.

Plusieurs semaines s’écoulèrent dans cette même atmosphère pesante et lugubre. Jena obtient la garde des enfants et s’attela à devenir un modèle à son tour. Pour Jérémy, elle ne serait jamais à la hauteur. Pour Elena, elle était courageuse mais elle ne parviendrait pas à faire disparaître la douleur.
Le frère et la sœur ne s’adressaient plus la parole, chacun vivant dans sa bulle, ressassant un passé heureux. Ils songeaient l’un et l’autre aux sourires de leurs parents si aimants, si parfaits… si toujours présents pour eux, criant mentalement à l’injustice. Toutefois, partager ça, ils ne s’en sentaient pas la force. Elena ne voulait pas alourdir le fardeau de son frère et lui refusait farouchement d’en parler.

Jena leur avait proposé de ne plus aller à l’école pendant quelques temps mais l’un comme l’autre refusèrent. Ils n’avaient pas besoin de rester à ne rien faire, ça ne pouvait qu’empirer les choses. Alors, ils y allaient, feignant au mieux le naturel et se retenant de vomir devant la compassion débordante qu’on leur offrait. C’était tellement pénible.
Elena cessa toute activité extra-scolaire et commença à tenir un journal intime, ressentant le besoin impérial de se confier mais se sentant incapable de le faire. Parfois, elle se livrait un peu à Libby ou à Mike… mais ça ne l’aidait en rien. En outre, elle ne voulait pas leur imposer ça.

Et puis bien sûr, il restait toujours le mystérieux Stefan qui ne disait rien mais dont le regard était suffisamment éloquent. Lorsqu’elle le fixait, elle avait la véritable impression d’être comprise, elle qui pourtant ne cessait de se répéter que personne ne pouvait ne serait-ce qu’imaginer sa douleur. Elle était prête à parier qu’il savait réellement ce que c’était de perdre un être cher… peut-être même plusieurs à la fois, comme elle. Il ne cherchait pas à la consoler comme le faisait les autres, il s’était juste contenter de lui dire qu’elle ne serait pas malheureuse pour toujours. Elle aurait tant voulu le croire ! Mais pour l’heure, elle n’était qu’une petite fille triste ayant perdu ses parents… et dont la famille et le monde était totalement ruinée.

Deux mois après l’accident, alors qu’elle avait rencontré Stefan en rentrant chez elle, ils s’embrassèrent. Tout semblait si naturel pour elle… comme si ce moment avait été inévitable. Elle avait pleinement consciente d’être éprise de lui et il s’agissait là de la suite logique des choses. Bien sûr, ça lui semblait un peu précoce mais il était le seul capable de la faire sourire et de lui faire entrevoir un semblant de bonheur… de la faire momentanément redevenir elle. Ils se revirent soir après soir, discutant sagement pendant des heures entière. Elle le trouvait captivant… unique en son genre. Même si ses réactions étaient souvent imprévisibles et qu’il refusait de lui parler de son passé, elle était éperdument et inévitablement amoureuse de lui. Ils étaient sur la même longueur d’onde, n’avaient même pas besoin de se parler pour se comprendre… c’était très intense… calme et serein.
Evidemment, Mike vécu assez mal la chose mais soutenait qu’il s’agissait d’un égarement passager et qu’elle reviendrait vers lui. Quant à Libby, elle se gardait bien de donner son avis. Tout ce qui comptait c’était que sa meilleure amie semblait aller mieux chaque fois qu’il était dans les parages. Elle se remettait à rire et à sourire… Les choses redevenaient peu à peu normales.

Evidemment, elle n’oubliait pas et souffrait de l’absence de ses parents mais quand elle était avec Stefan, elle se sentait bien et n’avait ainsi pas besoin de mentir lorsqu’on lui demandait comment elle allait. Mais dès qu’il était loin, elle peinait pour ne pas s’effondrer… tant qu’elle craignait de devenir dépendante de lui.
Mais lui, il l’encourageait, s’attelant à la rendre aussi pétillante qu’autrefois. Il voulait même qu’elle réintègre l’équipe de pom-pom girls, affirmant que ça lui ferait du bien… que ce serait amusant, et qu’au fond cela lui ferait probablement du bien de retrouver ça. Lui, il était dans l’équipe de football depuis peu pourtant elle ne pouvait pas s’y résigner. La vie en « société » était encore trop pénible… surtout lorsqu’il n’était pas à ses côtés.

Dans le même temps, son frère dérapait de plus en plus, touchant à la drogue et traînant avec de drôles de types. Elle avait beau tenter de le raisonner et d’ouvrir son cœur, il était fermé comme une huitre. Il n’y avait plus rien à voir avec l’entente complice d’autre fois. Elle devait jouer le rôle de mère et n’apprécier guère d’avoir à le faire. Elle souffrait de le voir ainsi se détruire mais ne pouvait qu’assister impuissante à ce désolant spectacle.

Cela fait donc quatre mois que la demoiselle vit son histoire d’amour avec Stefan et six que ses parents sont morts. Grâce à lui, elle reprend peu à peu goût à la vie (plutôt paradoxal de la part d’un non-vivant -_-‘ ). Cependant, il est bien des choses qu’elle ignore sur lui… notamment son côté mort-vivant mais aussi et surtout qu’il a un jumeau prêt à tout pour ruiner sa vie… et par la même occasion ce couple qu’elle forme avec lui et qui lui donne un semblant de bonheur…


Dernière édition par Elena Winters le Jeu 8 Oct - 18:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luca Dumbrava
Admin
Luca Dumbrava

Nombre de messages : 53
Age : 30
Date d'inscription : 06/03/2009

Elena Winters [Validée avec un Immense "V"] Empty
MessageSujet: Re: Elena Winters [Validée avec un Immense "V"]   Elena Winters [Validée avec un Immense "V"] EmptyJeu 1 Oct - 19:40

Elena Winters [Validée avec un Immense "V"] Img-183749o6bp0


Elena Winters [Validée avec un Immense "V"] Img-183910h881f


Elena Winters [Validée avec un Immense "V"] Img-183953fuum9

_________________
Elena Winters [Validée avec un Immense "V"] Sanstitre12o
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Elena Winters [Validée avec un Immense "V"] Empty
MessageSujet: Re: Elena Winters [Validée avec un Immense "V"]   Elena Winters [Validée avec un Immense "V"] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Elena Winters [Validée avec un Immense "V"]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La haine avec un grand "N" (Épreuve de confort)
» "Ne te détourne pas de ceux qui pleurent, afflige-toi avec les affligés." [Livre II - Terminé]
» Conseils pour créer une skin avec pixia[tutorial]
» Vient demander à Guillaume de renouer avec Luna
» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Informations générales :: Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: